I Be Lady O: Qui sont-elles?

ANTA est tombée amoureuse de la musique Hip Hop
en 2000 à Guinaw Rail (banlieue populaire de Dakar). Cinq ans après elle intègre le groupe
de Jiw Rap. Son talent se fera remarquer lors de concours de Battle Freestyle, elle a une imagination rapide et des propos toujours forts. Habitante l’une des banlieues les plus pauvres de Dakar, elle a voulu que sa voix serve à raconter la dure réalité de son environnement. En 2009 elle crée le Collectif Gotal qui signifie en Halpoular «Unité» et ainsi rassembler les 
femmes qui s’activaient dans le mouvement Hip Hop.

FATOU KANDE SENGHOR est une artiste visuelle , réalisatrice de film documentaire de création, de série télé et de fiction à présent. Elle est aussi formatrice en vidéo pour des jeunes scolarisés et des jeunes en difficultés d’apprentissage. Elle vit et travaille à Thiès. Elle a publié plusieurs articles dans des revues sur les thématiques de genre, cultures urbaines et cinéma africain. Sa pratique artistique est une combinaison de photographie, de film, d’installations publiques, d’écrits et de recherches pour explorer des concepts intimes tels que l’identité, la communauté, la religion, l’histoire et la géographie. Sa perception est singulière parce que liée à une grande expérience panafricaniste et globale. Les séjours prolongés au Nigéria, au Ghana, au Cameroun, et d’autres pays du monde lui auront donné des influences des univers culturels et linguistiques divers.

GINETTE FLORE DALEU est née à Metet au Cameroun.

Est diplômée de l’Institut de Formation Artistique de Mbalmayo et d’une attestation de Formation en Art Visuels délivrée par la Libre Académie des Beaux Arts de Brescia/Italie. Elle vit et travaille à Douala. Riche d’expérience dans la pratique artistique accumulée lors de multiples fréquentations d’ateliers, de résidence artistique, des interventions dans des espaces urbains, et de voyage d’échange, Daleu vit son art passionnément au quotidien, et cette implication est régulièrement source de questionnements et de remise en question. Passant du portrait à l’abstrait, elle a une préférence pour les techniques mixtes qui lui offrent un contact direct avec la matière. Son écriture se nourrit d’un dialogue permanent entre la mémoire et la texture du matériau qui n’échappe pas à l’art de la photographie ; son souci étant permanent, est de capter le chaos urbain qui lui sert de source d’inspiration.
 

HELEN BUR utilise un mélange de peinture et de Bombe pour le graffiti, son trait est unique. Helen est anglaise et elle travaille beaucoup en Europe. Elle a choisi de vivre dans une fourgonnette aménagée afin de garder une certaine mobilité et la liberté de se rendre de ville en ville. Elle est l’une des membres fondatrice du Festival « Empty Walls » (murs vides) à Cardiff la capitale et la plus grande ville du pays de Galles (Royaume-Uni). Helen fait de la peinture figurative sur papier et sur les murs. Elle propose une histoire sociale contemporaine. Elle juxtapose le réel et l’imaginaire avec un réalisme déroutant. Ses œuvres procurent un sentiment de calme et de quiétude malgré qu’elles racontent des histoires tragiques parfois.

 

LADY ZEE baigne dans un univers Hip Hop depuis toute jeune comme la plupart des jeunes filles en milieu urbain, elle chantonne devant son miroir comme tout le monde à la différence que ses décibels et son registre tranchent de la plupart. Etudiante, elle ne s’aventure pas dans la musique sérieusement jusqu’en 2011 quand elle sort un premier single «Fresh in this Game» en featuring avec Pisko The Don. Elle prend des cours de piano, de voix, et se concentre sur sa musique en se joignant au collectif féminin GOTAL depuis 2013.

 

LYNA BENZAKOUR est marocaine, musicienne, et pleine de vie. Elle est membre du groupe marocain Climax . Climax est un duo band de musique et d’arts visuels qui plonge son savoir-faire dans la culture et l'authenticité. Créé en 2014, il tire son nom du sentiment ultime qu’est la jouissance que procure le voyage artistique. Amoureux du partage, ils perçoivent l’Art tel un point culminant que l’esprit devrait atteindre afin d’exprimer son existence. Elle est de toutes les sonorités, tous les univers musicaux tant qu’elle peut les explorer à sa manière.

 

NATHALIE GUIRONNET est d’origine française, elle vit et travaille en Afrique depuis 35 ans. Sa pratique de la photographie lui a permis de faire les liens avec les communautés avec lesquelles elle vit dans ces pays qui l’ont accueilli. Ainsi elle peut être à la fois l’étrangère et la voisine en toute harmonie sans que la communauté ne se sente menacée par son objectif. Les rues, les gens, leurs activités et leurs grands moments ne sont pas justes documentés, ils sont aussi vécus par Nathalie la voisine photographe.

 

SANDRA SAINTE ROSE FRANCHINE est la créatrice de 30 nuances de noir(es), la première fanfare afro-féministe française. Danseuse depuis 1998, elle devient chorégraphe en 2012. Son travail est centré principalement sur l’identité. Après une première création, elle met sur pied son projet de fanfare constitué entièrement de femmes noires. Son but : mettre en valeur ce corps qui sont sujets à toutes sortes de discriminations. L’existence en tant que femme noire est difficile parce qu’elles subissent à la fois le racisme et le sexisme, et elle y répond en la faisant parader et exister dans toute sa splendeur dans la rue.

 

VENUS est une Sénégalaise-Touareg, avec un style musical entre le Rap, Reggae et Dancehall. Sa sœur aînée et son oncle étant dans le hip hop, elle a vite trouvé des maîtres. Il ne restait plus qu’à tromper la vigilance de sa mère. Elle intègre le Collectif Gotal en 2013 après une carrière solo dès 2008 qui lui auront appris une maîtrise de la scène et de la performance.

Comments are closed.